Header Top Banner
Header Top Banner
Header Top Banner

Soutenir votre ado confronté à un déménagement

ado expat1

Etape de transition importante dans la vie d’un individu, l’adolescence est un passage obligé délicat au cours duquel un déménagement, qu’il s’agisse d’un départ vers un nouveau pays ou d’un retour dans le pays d’origine, peut avoir des répercussions inattendues et parfois dramatiques.
Dans la plupart des cas, il ne s’avère pourtant pas nécessaire de refuser ou de postposer la mutation.
Le jeune et ses parents passeront souvent par des moments pénibles depuis l’annonce du départ jusqu’à l’intégration et la stabilité retrouvée

Voici quelques pistes de réflexion pour motiver et aider nos jeunes à quitter leur milieu et à se réinvestir dans un nouvel environnement, dans de nouvelles relations durant cette période difficile de leur vie.

La réaction du jeune à l’annonce du déménagement sera probablement violente.

Il aura souvent besoin de s’isoler des parents et de la famille après avoir montré sa vive désapprobation.
Votre enfant souffre, il est troublé par l’information, même si celle-ci lui a été donnée avec tact, au cours d’un moment choisi.
Votre jeune est désarmé, il n’a aucune prise sur les évènements, cette décision n’est pas négociable. En un instant, en prononçant une seule phrase, vous avez démonté sa vie, vous menacez de faire disparaître les seules choses essentielles à ses yeux aujourd’hui ; ses amis, ses sorties, ses repères, son appartenance au groupe.
Il a besoin à présent de digérer la nouvelle, de se protéger.
Bien sûr vous souffrez aussi de la situation, le déracinement est généralement difficile pour chaque membre d’une famille, mais vous avez partado expat2icipé à la prise de décision et en tant qu’adulte vous pouvez contrôler vos émotions, voir la situation sous ses différents aspects.
Vous êtes donc à peu près sûre de votre décision et aimeriez convaincre votre enfant de la pertinence de votre choix pour vous tous.

Il vous faudra cependant de la patience!

L’opposition de votre jeune est légitime, acceptez là, mettez des mots sur les émotions qu’il ressent et encouragez-le à parler.
Essayez d’être tolérant, de respecter son intimité et d’adapter votre attitude pour garder une bonne communication.
Votre écoute, votre empathie et l’accompagnement que vous procurerez à votre enfant dans sa réflexion l’aideront à se sentir aimer et soutenu dans cette épreuve.

Faites lui prendre part a votre projet

Le jeune devra rapidement saisir qu’il fait partie de votre programme, il sera consulté sur certaines prises de décisions, sur certaines dispositions pratiques du déménagement.
Voyez avec lui dans quelle mesure il peut vous aider dans les tâches organisationnelles.
Essayez de l’intéresser à son nouvel environnement en partageant des moments de découverte (livres, films, musique, guide des endroits branchés…)
N’hésitez pas à le mettre en contact avec d’autres jeunes vivant ou ayant vécu dans la ville qu’il va rejoindre, et à le préparer comme mentionné dans l’article « l’enfant et l’expatriation ».

Dire au revoir a ses amis

Laissez-lui le temps de dire au revoir à ses amis, de passer du temps avec eux et d’organiser des sorties dans les endroits qu’il aime.
Avant de partir, votre enfant passera probablement de longues heures au téléphone, chez ou avec des amis. Ces moments sont importants pour lui, respectez les, tout en gardant certaines limites (savoir où il est, avec qui et quand, à quelle heure il rentre).
Il est important de faire comprendre et de montrer à nos ados que la continuité est possible.
Continuité dans les amitiés ;
En effet, il est essentiel que le jeune sache que ses amitiés peuvent continuer même à distance. Il y aura des voyages « retour » et des visites aussi. Les factures de téléphone seront un peu élevées au début et la connexion Internet sera une de vos priorités.

Continuité dans les activités

Très vite il faudra retrouver une activité ou un sport qu’il aime et pratique. Il pourra ainsi retrouver une certaine autonomie, rencontrer d’autres jeunes et sortir de son nouveau refuge.

Continuité du système scolaire

Si possible, choisir un système scolaire semblable. Celui-ci aidera le jeune à mieux vivre son expatriation, à garder confiance en lui, etado expat 3 à se créer un cercle social plus facilement.

Continuité dans l’éducation

Les adolescents ont besoin d’autonomie mais ils ont aussi encore besoin de pouvoir se construire sur une base solide avec certaines limites.
Adaptez votre style de vie et vos exigences à votre nouvel environnement.

Avant de partir, encouragez votre adolescent à créer un album photo, un carnet d’adresse et s’il le désire à rédiger un journal intime. Il pourra ainsi libérer ses émotions sans risquer la confrontation.
N’oubliez pas, dans le chaos des préparatifs de consacrer quelques bons moments de détente (sortie shopping, ciné,…) à votre jeune.

L’intégration

Une fois sur place, les premiers mois risquent d’être difficiles.
A l’école, l’adolescent devra retrouver une identité au sein d’un groupe, se faire accepter alors qu’il n’est pas encore très sûr de qui il est. Cette période d’isolement peut être très angoissante pour lui et même dévalorisante si l’accueil au sein de l’école n’est pas habilement organisé.
Les parents auront la tâche importante de soutien. Ils devront rassurer le jeune, l’aider à exprimer ce qu’il ressent et à fixer des objectifs.
Proposez des images positives de son nouvel environnement, de son école, mais reconnaissez aussi les efforts d’adaptation qu’il fournit et valorisez votre jeune.
Il a besoin de pouvoir compter sur vous pour lui remonter le moral, dédramatiser la situation et lui ouvrir les yeux sur les différentes chances qui s’offrent à lui et à votre famille grâce à cette expatriation (voyages, découverte d’une culture, de paysages magiques, …)

N’hésitez pas à parler avec un professionnel de l’école si vous avez l’impression que la situation vous échappe et que la transition ne se passe pas bien pour votre enfant. Dans la plupart des cas, malgré quelques moments plus laborieux, l’adaptation se fait progressivement.
L’observation de signes explicites de détresse doit cependant attirer votre attention comme par exemple des troubles du sommeil, de l’alimentation, des changements soudains de comportement, de résultats scolaires, des conduites qui paraissent excessives et fréquentes…
Une personne extérieure compétente pourra vous aider à comprendre ce qui se passe et aider votre jeune à passer ce moment difficile.

En conclusion, j’aimerais rappeler que l’équilibre de la famille après un déménagement se réorganise progressivement, avec le temps.
Les familles qui déménagent régulièrement, depuis longtemps, auront souvent moins de difficultés à faire accepter à leur enfant une nouvelle mutation. Celles-ci font partie de leur vie.
L’adaptation et la conduite des parents envers leurs hôtes influenceront fortement le comportement du jeune.
Avec une bonne dose de patience, une écoute attentive, de l’humour et un support régulier, les adolescents pourront rapidement s’épanouir et trouver un équilibre dans leur nouvelle vie.

Cathleen de Kerchove
Transition Consultant
New York,USA
Janvier 2005

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *